Les contenus digitaux, quoi de neuf en 2022 ?

Dans cette course à l’innovation qui est celle du digital, on oublie parfois l’essentiel : produire du contenu digital, bien entendu, mais pour qui, avec quelle profondeur d’audience, quel but(s), quelle pertinence ?

Faisons le tour de la question avec des bonnes pratiques récentes.

1- N’oublions pas l’essentiel : une stratégie éditoriale qui pose les tenants et aboutissants de la stratégie de contenus digitaux. Pour qui ? Pour quoi ?

Une amie Dircom dans la distribution de mode me racontait il y a peu les trésors d’imagination déployés par son enseigne et son équipe communication pour mettre en valeur ses collections.

« Superbe », lui disais-je sincèrement bluffée. « Combien de clientes touches-tu à chaque campagne ? ». « Environ 60 000 femmes », répondit-elle.

Problème : il s’agit d’une immense enseigne, qui compte au moins 4 millions de clientes. L’énergie, la créativité, les shootings, vidéos, les tournages, etc…. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Sans aucun doute, car les comptes Instagram, Facebook, Pinterest, etc. jouent aussi un rôle de vitrine et de booster général sur Google.

Dans ce cas de figure, la question est : comment faire pour que le déploiement soit plus massif et que l’audience soit dé-multipliée ? Chaque entreprise doit au moins veiller à toucher une part significative de son audience idéale. C’est aujourd’hui sur ce point que doit se concentrer la réflexion, Base Sud peut vous accompagner dans cette démarche.

2- La vidéo sous toutes ses formes, reine de la stratégie Content

La persuasion passe aujourd’hui par l’influence, et l’influence par divers biais : 

  • LE VLOG

Mi-vidéo, mi-blog, le vlog propose une mise en scène d’un porte-parole de la marque ou de l’entreprise qui s’exprime et porte des idées, des convictions, des points de conjoncture, etc. Il faut un acteur passionné par son rôle pour donner assez de vérité, de sincérité et fidéliser  l’auditoire. 

  • CRÉER DES HISTOIRES : Le story-telling

Vieux comme le monde, et pourtant rien ne vaut une bonne histoire, personnalisée, tellement plus intéressante que tous les argumentaires de vente. La vidéo se prête à merveille aux mini-scenari, ou aux scenarii de longueur adaptable aux différents supports.

 

  • L’identification :

Il/elle me ressemble. La vraie vie (faire porter/utiliser les produits par des clients ou « des personnes next door ».) et faire jouer la proximité. Le discours est plus crédible si les acteurs le sont.

3- Le lien social sur le réseau social: une vraie personne, un vrai parcours, un vrai discours.

Rien n’est plus hors-sujet aujourd’hui que ce qui sent trop le marketing. La Covid est passée par là,  une envie de proximité et de naturel s’est glissée  par là et marquera durablement l’espace de la communication.

En clair cela s’exprime par :

  • Des mannequins qui ne sont pas top-models : ils ont un âge, une couleur de peau, un poids et une silhouette « réalistes ». Et leur façon de voir la vie pourrait être la vôtre. Body Positive, skin positive, les défauts s’affichent et se revendiquent sur Instagram, TikTok, Facebook. 

  • Quelqu’un que je connais (ou que je pourrais connaître) : une femme ou un homme « next door », qui vit dans une vraie maison et qui vend mon produit parce qu’il l’a vraiment testé et approuvé (grosse tendance sur Instagram).

  • Ma vraie vie, telle que je peux la raconter : mes joies, mes succès ou mes angoisses. Les posts les plus liés et partagés sur Facebook et même Linkedin mettent en scène des évènements ou des témoignages vécus par des personnes à travers leur vérité et leurs failles. C’est le personnal branding, version réaliste. Bien plus captivant que les role-models fabriqués de toutes pièces. 

4- La pédagogie / le partage d’expérience

C’est la vraie star des réseaux sociaux :

  • Comment le produit se porte, se cuisine, se monte, se décore, s’emploie.
  • Il est dévoilé les secrets de fabrication (dans la mesure du possible).
  • Le client est emmené sur les lieux où les matières premières sont collectées.
  • On partage la magie d’une recette, d’un tissage, d’une texture, d’un maquillage, d’une construction.

Les vidéos de type
brand close content :

On entre dans l’intimité de la marque, dans le secret de son univers. C’est presque un documentaire, et il peut prendre l’apparence et le format d’un court-métrage. Ce n’est pas un hasard si des marques de luxe ou des produits-passion utilisent ces formats qui transforment les internautes en experts de la marque.

FP Journe : la fabrication d’une montre

5- Et en vrac, quelques recettes qui peuvent marcher :

L’humour (sur TikTok), attention à manier avec discernement : sans vulgarité, sans mépris, avec un humour universaliste.

Exemple : le ministre Djebari avec ses vidéos d’auto-dérision qui captent un vaste public

L’usage d’un monde virtuel (Métavers) : aujourd’hui encore expérimental, mais déjà pré-empoté par diverses marques de luxe.Par exemple ? The game, le jeu virtuel de Louis Vuitton, où une petite mascotte (Vivienne) part à la recherche de 200 bougies … pour fêter les 200 ans de la naissance du créateur, une appli disponible sur Androïd.

Jeu Louis Vuitton - Louis the game

Explorer les univers… de ses clients sur les réseaux sociaux . Je connais mes clients, je connais leur univers, leur écosystème, et je sais comment accompagner leurs passions et je leur en donne la preuve sur les réseaux sociaux ;

Voire, je me transforme en marque-media pour m’associer inlassablement aux émerveillements et passions de mon audience. Le plus célèbre dans le genre, c’est RedBull (appelé The world of Red Bull ):

Exemple : la page Rolex Golf sur Instagram

Exemple : la page Red Bull sur Instagram

_______________________________________

Ce passage en revue vous montre à quel point la vérité des marques (ou des personnes-marques), telle que partagée sur les réseaux sociaux a évolué : proximité, authenticité, passions partagées, tels sont les maîtres mots de la communication d’aujourd’hui. On peut ajouter pour les produits de consommation courante qu’à chaque instant on doit pouvoir les acquérir tout de suite (c’est le coté « amazonisation » générale de la communication sur les RS). Et enfin, avoir une vraie stratégie et persévérer.

Pour mettre à jour votre stratégie, vous pouvez compter sur notre agence BASE SUD.

Lire aussi > Google Ads, la porte d’entrée de votre business sur le web